Du chaos... à la création

Les 6 et 7 mai 2017

samedi de 16h à 22h
dimanche de 14h à 19h

Performance en deux temps

Le geste sérigraphique… la parole qui se grave

Au début, le magma.
Dans l’espace vide mais habité du Galpon des présences rôdent, s’immobilisent, se frôlent.
Silence, on respire, écoute, regarde ... c’est un territoire à apprivoiser.
Un trafic commence, fait de gestes précis, de trajectoires décidées, de sons secs ou à peine perceptibles ... la matière s’installe, du temps est donné au temps.
Une musique s’élève, des paroles circulent et petit à petit des images naissent, se multi-plient et se mêlent à celles et ceux qui les créent en une sorte de ballet-réponse.


La performance se déroule en deux temps : le premier jour de 16h à 22h, le deuxième de 14h à 19h.
Du temps est donné au temps. Les longues durées, l’interruption-maturation sont une façon de questionner la production en rendant sensible et partageant le processus. Le cheminement prend alors une place tout aussi importante que le résultat.
Durant ces deux jours, le groupe d’élèves du CFPArts, accompagnés d’Isabelle Chladek et Christian Humbert-Droz se lancent dans une exploration guidée par quelques interrogations et secousses qui traversent notre monde.
Ils embarquent le public dans une sorte de ballet-réponse pour démontrer que lorsqu’on arrive à écouter, à s’entendre, du chaos peut naître une œuvre d’art.


Pour cette performance d’un format particulier, trois choses à savoir :

  • L’entrée est libre.
  • Pas de réservations activées.
  • Les spectatrices et spectateurs sont les bienvenus à tout moment, pour la durée qui leur convient, avec une attitude contemplatrice ou active. Chaque présence contribue à ce processus.

Extrait du dossier de presse | galerie photos©Elisa Murcia Artengo

Conception et interprétation
Isabelle Chladek, Christian Humbert Droz & élèves du cfparts

Le projet Du Chaos à la création a reçu le soutien du Fonds Vivre Ensemble.
Le Galpon est au bénéfice d’une convention de subventionnement avec la Ville de Genève. Le temps fort Carrefours Paroles et Espaces a reçu le soutien de la Loterie Romande et d’une fondation privée.