Edito

saison 2015-2016

La photographie puissante de Christian Lutz éclaire Renversements, notre cinquième saison

L’image que cet artiste donne de Las Vegas rend sensible la juxtaposition de réalités que tout semble opposer. Cette représentation des contrastes interroge notre relation à notre environnement, les moyens que nous avons de le contempler, de s’y fondre ou de s’en détacher. L’image fait ici office de catharsis en tant que transformation de l’émotion en pensée. A leur tour, les arts de la scène transforment la pensée en sensations ; l’idée s’incarne en une action et les rêves deviennent réalités.

Renversements juxtapose, entremêle, retourne ou alterne des réalités aussi diverses que les artistes qui les rêvent. La variété formelle des projets artistiques répond aux nuances des regards que les un.e.s et les autres portent sur le monde, aux multiples façons de ressentir, de s’approprier et de transformer la réalité.

Renversements, retournements, inversions, interversions, révolutions, chamboulements, changements, bouleversements… Autant d’actions pour se mettre en mouvement, pour faire évoluer notre perception, pour développer des relations nourries de curiosité.

Renversements accueille plusieurs créations et s’articule autour de nos deux temps forts, Carrefours en automne 2015 et Migrations au printemps 2016. Autant de rêves devenus réalités que vous pourrez partager au creux du Galpon, dans une relation de proximité privilégiant l’enrichissement mutuel des artistes et des spectateurs.
Tous acteurs de la diversité, au cœur de la ville, au pied du bois de la Bâtie et sur les bords de l’Arve, telle est l’invitation de ces Renversements.

Gabriel Alvarez
Nathalie Tacchella