Chemins thématiques

La programmation 2018-2019 est essentiellement composée de créations que nous nous réjouissons de découvrir avec les spectatrices et spectateurs lors des représentations !

En échangeant avec les artistes programmés et nous plongeant avec eux dans les méandres de leur processus de travail, nous pouvons dégager trois thématiques qui font l’objet des propositions contenues dans ce dossier. Ces trois thématiques, à laquelle s’ajoute celle de l’artiste citoyen, sont toutes liées aux représentations et sensations du corps. Elles permettront, nous l’espérons, de mettre sur pied une collaboration accrue avec les enseignantes, enseignants et les élèves. En fonction de l’évolution du travail de création des pièces programmées, nous ferons, en cours d’année, des propositions complémentaires.

Outre le plaisir de “sortir au théâtre” avec ses élèves, contextualiser les créations dans des préoccupations et des sensibilités débordant le seul cadre artistique ou scolaire est le sens de cette collaboration.

Thématique l’artiste citoyen

Le Galpon, un lieu dans la ville Une visite-rencontre qui permet de découvrir comment s’est construit le Galpon sur les bords de l’Arve, d’échanger sur ce qu’est – ou pourrait être – la ville et de débattre sur la place qu’y occupent les habitants.
L’échelle du monde, Entre nous et moi et La vie des plantes Trois stages proposés aux classes du primaire qui permettent tous d’aborder, d’une façon singulière les relations que nous entretenons avec notre environnement vivant ou construit.
Voir Chemins thématiques – l’artiste citoyen, extrait du dossier général pour les écoles

Thématique Le costume, l’être et le paraître

Cette thématique nourrit la première partie de la saison. L’occasion d’échanger et de débattre avec les élèves de tous âges sur les conventions et les libertés.
Temps fort Migrations – les frontières de l’apparence Sur près de deux mois, trois créations très différentes sont autant d’occasions d’aborder avec les élèves ces questions de l’être et du paraître, enjeux majeurs de la pré-adolescence et l’adolescence !
MantikAt-Tayr/L’assemblée des oiseaux est un périple qui conduit à l’intérieur de soi.
Nuit et Jour interroge ce qui nous habite et ce qui nous habille.
Whomyn rend hommage aux luttes des femmes à travers le monde.
Carnet de bal (hors temps fort) danse le courage d’être soi.
Voir Chemins thématiques – le costumes, l’être et le paraître, extrait du dossier général pour les écoles

Thématique La présence, l’absence et l’objet

Comment, en tant que spectatrices et spectateurs, ressentons-nous ce que nous voyons, mais aussi ce qui est absent, ce qui manque ? Comment les artistes, à partir de rien, ou de si peu, ou encore à partir d’un vide, d’une absence créent, font œuvre ? Comment, avec obstination, délicatesse, humour ou désespoir, donnent-ils vie à ce qui, l’instant d’avant, n’existait pas ?
Romance, proposition n.02 : Dancing in a dark desert matérialise un corps une situation que l’on ne peut ni voir, ni toucher.
Lampedusa, un rocher de survie met en scène objets et comédiens pour déclencher des récits.
Voir Chemins thématiques – la présence, l’absence et l’objet, extrait du dossier général pour les écoles

Thématique la jeunesse et la maturité

Nos sociétés sont marquées par la compétition, célèbrent la performance et la fraîcheur, l’associant à une frénésie de renouvellement. Des artistes proposent des contrepoints en travaillant sur les marques du temps, les dérapages, les obsessions, les failles humaines.
Venus vocero soulève la question des limites à franchir pour atteindre la beauté et son absolu, ce qu’exige cette idée de beauté en terme de sacrifices.
Triptyque Beckett est porté par des figures féminines à la fois fortes et fêlées, jusqu’à l’absurde.
Entre les deux épaules, en résonance avec le journal Traces de vie d’Alice Rivaz, évoque le travail du temps sur le corps et ses gestes.
Voir Chemins thématiques – la jeunesse et la maturité, extrait du dossier général pour les écoles