À Merveille

Nalini Menamkat

Du 10 au 22 mars 2020

En semaine 20h, dimanche 18h, lundi relâche

Théâtre | Création | compagnie d'un instant

Qu’est-ce qui pousse Alice à s’évader ?

Le père et la mère d’Alice sont des “parents hélicoptères”, constamment préoccupés par la responsabilité éducative qui leur incombe, d’autant plus lourde à notre époque où chaque instant du développement d’un enfant semble déterminer sa future réussite. Ces parents pleins de bonnes volontés sont pourtant rongés par la tâche contradictoire qu’ils se sont assignés, à savoir que leur fille réussisse dans un monde ultra-compétitif et que, d’autre part, elle se développe harmonieusement.
Alice, en brave petite fille, aimerait bien faire plaisir à ses parents. Mais elle ne comprend ni les codes ni les règles qui régissent le monde qui l’entoure. Que ce soit le signe de sa naïveté ou celui d’une résistance inconsciente à ce monde, c’est cette inadéquation qui va la mettre en mouvement. Le voyage initiatique qu’elle entame, loin de la soustraire à la pression à laquelle elle est soumise, mettra peu à peu en lumière l’absurdité des discours dominants, des comportements et des enjeux de pouvoir au sein desquels elle doit se frayer un chemin de vie.
Dans un espace qui rend compte de la dimension labyrinthique du récit, Alice éprouve l’étrangeté de son rapport à soi, aux différents protagonistes et à ce monde dans lequel elle plonge. Les costumes ancrent les personnages dans notre réalité contemporaine tout en suggérant un monde parallèle imaginaire.

Image © Théâtre Benno Besson – Yverdon-les-Bains/Shutterstock

Écriture et mise en scène Nalini Menamkat
Jeu Laurie Comtesse, Céline Goormaghtigh, Étienne Fague, Sabrina Martin, François Florey
Lumière Jean-Philippe Roy
Son Graham Broomfield
Scénographie Terence Prout
Travail corporel Marcela San Pedro
Costumes Éléonore Cassaigneau
Assistanat et régie générale Frederico Ramos Lopes