Temps fort Nature et culture

Un sentier culturel au fil de l’Arve pour Genève

Dans notre monde cabossé tant dans sa relation à la nature que dans ses conditions socioculturelles, Genève bénéficie de pratiques culturelles et de possibilités inouïes pour transformer la stérile dichotomie nature/culture en dialogue fécond.
Des pratiques dans lesquelles la pensée de l’eau et des oiseaux se mélange gaiment avec les combats pour jardiner les possibles.

Sur les rives de l’Arve et du Rhône gargouillent à contre-courant des pratiques, des lieux et des mouvements qui constituent d’une certaine manière la colonne vertébrale d’une partie de l’activité culturelle genevoise. Et nous voyons de quelle façon, depuis la pointe de la Jonction – lieu naturel, sauvage et poétique – la nature remonte progressivement vers la ville.
Ce mouvement, nourri non seulement du limon de la rivière, mais aussi des activités des lieux de culture situés le long de l’Arve et du Rhône (le théâtre du Loup, la Parfumerie, Le Galpon, l’Usine Kugler, Porteous et à peine plus loin le théâtre de l’Usine) a été nommé, il y a quelques années déjà, “Axe du miel”.

Cette rencontre aura comme axe conducteur l’étude de l’architecte-paysagiste Béatrice Manzoni “Au Fil de l’Arve” afin d’ouvrir un échange fécond en confrontant idées et expériences.
La soirée se déroule en présence de Messieurs Thierry Apothéloz, Conseiller d’État en charge du Département de la cohésion sociale,  Remy Pagani conseiller administratif en charge des constructions, Madame Béatrice Manzoni architecte-paysagiste et des acteurs de culture actifs le long des rives de l’Arve et du Rhône.

Le temps fort Nature et Culture reçoit le soutien de la fondation de bienfaisance de la banque Pictet, de la Loterie Romande, d’une fondation privée et du Fonds culturel Sud.
Le Galpon est au bénéfice d’une convention de subventionnement avec la Ville de Genève.