Temps fort Migrations

Corps intime et corps public :
peaux, parures et objets

Ce temps fort est né des questionnements amorcés lors du dernier temps fort sur les congruences et les ruptures entre la perception intime du corps en tant que vecteur de notre personnalité et l’image sociale qu’il renvoie ou que l’on attend de lui.
Cette thématique infuse les prochaines créations des compagnies permanentes qui sont la colonne vertébrale de ce temps fort Migrations.

Les frontières entre nos sens et nos perceptions, entre intérieur et extérieur du corps, la surface limite de notre peau et la manière dont on la couvre (parures, costumes, tatouages) et la découvre ont été bouleversées par les ruptures sociales, générationnelles ou culturelles qui ont rendu le monde plus confus, plus incertain. Aujourd’hui, cette progressive individuation est troublée ou renforcée par la révolution technologique (génétique, chirurgie, robotique, virtualité). Ces changements ont provoqué une transformation radicale dans la manière de nous représenter, de percevoir et entrer en relation avec le corps tant du point de vue artistique que du point de vue social.

Le corps est aujourd’hui un autre soi-même disponible à toutes les modifications, preuve radicale et modulable de l’existence personnelle, et affichage d’une identité provisoirement ou durablement choisie. L’investissement sur le corps propre répond à la désagrégation du lien social, et donc à l’éloignement de l’autre, à la dislocation des anciens liens communautaires. En perdant cet enracinement social, ces relations de sens et de valeurs avec les autres, l’individu fait de son corps un monde une miniature, il en fait une matière première, une modalité privilégiée d’exister. À travers lui l’individu interroge le monde et cherche son ancrage, part en quête d’une identité provisoirement acceptable.
David le Breton – Signe d’identités

Programme

Lundi 29 octobre
Lancement du temps fort Migrations
– Rencontre Almanach # 1 avec les artistes

Du jeudi 1er au dimanche 11 novembre
Mantik at-Tayr L’assemblée des oiseaux – Création théâtrale – Studio d’Action Théâtrale

Du mardi 4 au dimanche 16 décembre
Nuit et jour – Création chorégraphique – compagnie de l’estuaire

Samedi 8 décembre
Tabliers– Performance – Compagnie folledeparole avec un groupe d’élèves du CFPArts
Soirée dansante
– En partenariat avec le club Zou

Dimanche 9 décembre
Habillage en public – Lecture et table ronde – invitation à Valentine Savary, collaboration avec la HEAD

Du 12 au 16 décembre
Whomyn – Création théâtre d’objets, version salle de répétition – Compagnie Andrayas

Du 18 au 21 décembre
Whomyn – Création théâtre d’objets, version théâtre – Compagnie Andrayas