Les frontières des apparences

Partir à l’aventure avec des personnages qui vont laisser leur dernière plume dans ce périple

Le Mantik at-Tayr /l’Assemblée des oiseaux, est l’histoire d’une bande d’oiseaux à la recherche de leur roi, le mystérieux Simorg. L’assemblée des oiseaux, véritable double d’une assemblée des humains, réunit les oiseaux/humains dans un voyage initiatique au cours duquel la plupart y laissent la vie, pour finalement comprendre que le roi recherché s’est identifié en chacun d’eux.
Un voyage passionnant dans le texte d’un parfumeur persan du onzième siècle, Farid Al-Din Attar, et son étonnant dénouement du face à face entre les oiseaux et leur roi. Tout laisse penser qu’il aurait lieu dans le ciel. Mais il se réalise sur terre.
Le grand secret est donc ici-bas ! Il aura fallu payer le prix le plus élevé pour se trouver en face de soi-même.

Une création qui évoque notre capacité à nous voir tels que nous sommes vraiment, libérés des accidents et des apparences du quotidien.

www.studioactiontheatrale.ch

  • Réservations
    • je 01 Nov à 20h00
    • ve 02 Nov à 20h00
    • sa 03 Nov à 20h00
    • di 04 Nov à 18h00
    • ma 06 Nov à 20h00
    • me 07 Nov à 20h00
    • je 08 Nov à 20h00
    • ve 09 Nov à 20h00
    • sa 10 Nov à 20h00
    • di 11 Nov à 18h00

Direction artistique Gabriel Alvarez | Musique et chant Bruno De Franceschi /Percussions Ulysses Alvarez
Jeu Clara Brancorsini, Marie Brugière,  Alexandra Gentile, Marcin Habela, Tara Macris, Lionel Perrinjaquet, Justine Ruchat, Solange Schifferdecker Lumières Francesco dell’Elba | Costumes Toni Teixeira / Assistant costumes Ivan Mathieu/Réalisation de la scénographie Gordon Higginson |Intervention plastique Delia Higginson Meyer/ Accesoires Alex Gerenton /Administration Laure Chapel


Production Studio d’Action Théâtrale
Coproduction Temps fort Migrations, le Galpon

Le SAT est au bénéfice d’une convention de subventionnement avec la Ville de Genève.

Avec le soutien de la Loterie Romande et de la fondation Leenards.

Nos remerciements chaleureux à Eklekto pour sa contribution.