Peu à peu devient pourtant plus que songe

Du 5 au 10 juin 2018

En semaine 20h, dimanche 18h

Pluridisciplinaire | Accueil | Andrès Garcia & The Ghost

Une performance kaléidoscopique dont émergent des paysages intérieurs

Après les recherches poético-scientifiques de Facial (VII) présentées au Galpon lors de la Bâtie 2014,
Andrès Garcìa & The Ghost s’intéresse avec son nouveau projet à un pan essentiel et bouleversant de la création de l’écrivain et poète suisse Robert Walser : les microgrammes. Pour donner corps à ce mystérieux chef-d’œuvre calligraphique – pas moins de 526 feuillets recouverts d’une écriture minuscule au crayon retrouvés dans les archives de l’artiste – Andrès Garcìa et Laurent Valdès ont imaginé une performance créée en collaboration avec le chorégraphe Gregory Stauffer et la metteure en scène Manon Krüttli.
Peu à peu devient pourtant plus que songe fusionne musique, dispositif vidéo sculptural aux projections multiples et chorégraphie. Un dispositif organique, proche du tableau vivant. A partir d’un rapport frontal avec les spectateurs, ceux-ci seront invités à se déplacer dans la salle, d’expérimenter, comme les performeurs, l’état de promenade, cher à Walser.

A l’aide du crayon, je pouvais mieux jouer, composer ; il me semblait que le plaisir d’écrire pouvait alors reprendre vie.
Robert Walser

www.andresgarcia.ch

Création inspirée des microgrammes de Robert Walser
Concept et réalisation Andrès Garcìa et Laurent Valdès
Dramaturgie Manon Krüttli
Chorégraphie Grégory Stauffer
Création sonore Clive Jenkins
Création lumière Jonas Bühler
Clarinette basse et saxophone Nicola Orioli
Trombone Anthony Dietrich Buclin
Voix Priscilla Chevrot
Chœur: Marcus Calame, Adrian Filip, Joël Hefti, Jerrycan, Samuel Schmidiger, Thomas Schunke

Photos présentation la Bâtie – Festival de Genève © Mehdi Benkler

Coproduction La Bâtie-Festival de Genève, Ghostprod, Nusquama

Soutiens Ville de Genève, Société Suisse des Auteurs, Fondation Leenaards, Action Intermittents