Peu à peu devient pourtant plus que songe

Du 5 au 10 juin 2018

En semaine 20h, dimanche 18h

Pluridisciplinaire | Accueil | Andrès Garcia & The Ghost

Une performance kaleidoscopique dont émergent des paysages intérieurs

Après les recherches poético-scientifiques de Facial (VII) présentées au Galpon lors de la Bâtie 2014,
Andrès Garcìa & The Ghost s’intéresse avec son nouveau projet à un pan essentiel et bouleversant de la création de l’écrivain et poète suisse Robert Walser : les microgrammes. Pour donner corps à ce mystérieux chef-d’œuvre calligraphique – pas moins de 526 feuillets recouverts d’une écriture minuscule au crayon retrouvés dans les archives de l’artiste – Andrès Garcìa et Laurent Valdès ont imaginé une performance créée en collaboration avec le chorégraphe Gregory Stauffer et la metteure en scène Manon Krüttli.
Peu à peu devient pourtant plus que songe fusionne musique, dispositif vidéo sculptural aux projections multiples et chorégraphie. Un dispositif organique, proche du tableau vivant. A partir d’un rapport frontal avec les spectateurs, ceux-ci seront invités à se déplacer dans la salle, d’expérimenter, comme les performeurs, l’état de promenade, cher à Walser.

A l’aide du crayon, je pouvais mieux jouer, composer ; il me semblait que le plaisir d’écrire pouvait alors reprendre vie.
Robert Walser

www.andresgarcia.ch

Conception, composition, instruments et voix Andrès Garcìa
Conception, vidéo et dispositif scénique Laurent Valdès
Dramaturgie Manon Krüttli | Chorégraphie Gregory Stauffer
Création sonore Clive Jenkins | Création lumière Jonas Bühler
Voix et instruments Priscilla Chevrot
Clarinette basse, saxophone Nicola Orioli
Trombone Adrien Branger
Chœur d’hommes, direction Nabila Schwab

Coproduction La Bâtie-Festival de Genève, Ghostprod, Nusquama

Soutiens Loterie Romande