Temps fort Migrations

Nous sommes tous condamnés à mourir…
Que cela ne nous empêche pas de vivre!
Une histoire d’amour

Réflexion en mouvement sur le temps qui passe
Penser le-temps-qui-passe
Action du-temps-qui-passe sur nous…
Corps & âme
Comment faire pour continuer à créer, à danser, à faire l’amour, à vivre, lorsque tout semble nous quitter… Sans titre 97/17 est une tentative chorégraphique de penser l’amour, l’amitié, la distance, l’intime, l’union, la séparation, le VIH/SIDA, la vie avec et sans…

Et le désir, qui nous anime autant qu’il nous consume, comme l’ardent besoin de transformer intuitions et sentiments en mouvement, de traduire en danse ce que nous défendons, croyons et espérons. Une femme et un homme construisent une passerelle poétique entre passé et présent, entre la tête et le cœur, les mots et le silence, la force et la fragilité, la scène et le public, entre un “nous” et vous.

Les deux danseurs reprennent la pièce Sans Titre, créée en 1997 à l’invitation du groupe Artistes Face au SIDA. À l’époque, parler du virus VIH impliquait forcément parler de la mort. 20 ans plus tard, Marcela et Mikel se retrouvent pour revisiter le duo. Ils réactualisent leur danse d’alors à la lumière de leurs expériences respectives. Ces 20 années passées à danser, à travailler, à vivre, à changer. De son côté, la maladie a elle aussi évolué. En 2017, fort heureusement, parler de SIDA ou de VIH a beaucoup plus à voir avec la vie, qu’avec la fin de vie.

Christine-Laure Hirsig et Le Ciel Productions

Concept, chorégraphie, interprétation Marcela San Pedro et Mikel Aristegui
Musique et son Gilles Abravanel
Lumières Daniel Demont
Œil extérieur Noemi Lapzeson
Administration Le Ciel Productions / Lili Auderset
Photographie Daniel Pittet

www.lecielproductions.com

Production : Le Ciel productions, en partenariat avec
PVA et le Galpon
Soutiens : Ville de Genève

Le temps fort Migrations est subventionné par la Ville de Genève

Dossier pour les écoles